Après les Etats-Unis, la tempête de neige paralyse l'est du Canada

Carambolages en série, transports perturbés, écoles fermées ou coupures d’électricité, la tempête de neige s’est déplacée du nord-est des Etats-Unis sur la moitié est du Canada, où l’activité restait paralysée mercredi. La tempête alimentée par des vents entre 100 et 140 km/h a gagné depuis mardi un couloir entre le sud de Québec et le nord de l’Etat de New York, paralysant l’activité jusqu’aux provinces sur la côte atlantique.
Jusqu’à 60 cm de neige se sont accumulés dans certaines régions, entre 30 et 40 cm de Montréal à Québec, et la neige continuait de s’abattre mercredi vers 12H00 GMT tout au long du fleuve Saint-Laurent, la Gaspésie et plus à l’Est en Nouvelle-Ecosse, selon les relevés des services météorologiques d’Environnement Canada.
À la suite de plusieurs carambolages, des autoroutes étaient toujours fermées mercredi et plus de 300 véhicules sont restés bloqués près de 12 heures aux abords de l’aéroport de Montréal.
Totalement débordés, les engins de déneigement n’avaient pas été en mesure d’approcher pour débloquer les sinistrés de la route et ce sont les pompiers qui ont été dépêches mercredi matin pour les secourir.
Sur l’autoroute entre Toronto et Montréal, près de Kingston, un tronçon était toujours fermé sur 16 km après un carambolage dans lequel plusieurs semi-remorques ont été impliqués et un chauffeur routier est décédé.
Lors du carambolage, une fuite sur un camion transportant de l’acide fluorhydrique, une solution chimique extrêmement toxique, a nécessité l’hospitalisation d’une trentaine de personnes de secours et le déclenchement du code orange par l’hôpital de Kingston (Ontario), selon Radio-Canada.
Après les milliers de vols annulés mardi aux Etats-Unis et au Canada, la situation était toujours chaotique dans les aéroports.
Les écoles restaient fermées et, à Québec et autour de la ville, près de 70.000 foyers ont été privés d’électricité dans la nuit.

Partager l'article

15 mars 2017 - 13h40