Agression musée du Louvre – Le père du suspect égyptien dément toute motivation terroriste

Les touristes se pressaient en nombre samedi matin aux entrées du musée du Louvre à Paris, qui a rouvert vers 09h30, au lendemain de l’attaque à la machette contre des militaires. Le père de l’auteur présumé dément toute motivation terroriste dans le chef de son fils, rapporte la presse égyptienne. Si les touristes étaient assez peu nombreux à patienter au niveau de l’entrée extérieure, deux longues files d’attente étaient visibles au niveau de la galerie du Carrousel, là où les militaires ont été agressés par un homme criant « Allah Akbar ».
Les magasins de la galerie commerciale, fermés depuis vendredi après-midi, ont eux aussi rouvert.
L’auteur présumé, grièvement blessé au ventre par le tir d’un des soldats, serait un Egyptien de 29 ans résidant aux Emirats arabes unis et entré légalement en France le 26 janvier, en provenance de Dubaï.
Selon les médias égyptiens, il s’agit d’Abdallah El-Hamahmy. Son père ne croit pas à la version donnée jusqu’à présent.
« Mon fils n’est pas un terroriste, il n’a aucun lien avec la politique », affirme M. El-Hamahmy. Selon lui, le suspect travaille depuis deux ans à Dubaï, dans un cabinet d’avocats. Il doute également de l’information selon laquelle son fils est arrivé en France le 26 janvier. « Il s’est rendu en France pour son travail le 26 décembre et était censé rentrer samedi. »
L’individu était en tout cas près du Louvre peu avant l’attaque, selon des photos qu’il a mises en ligne et qui ont été publiées par un journal égyptien.

Partager l'article

04 février 2017 - 11h25