Agression musée du Louvre – L'état de santé de l'assaillant s'améliore

L’état de santé de l’homme qui a attaqué à la machette quatre militaires à l’entrée du musée du Louvre à Paris en criant « Allah Akbar », avant d’être neutralisé, « s’est amélioré » et « son pronostic vital n’est plus engagé », a indiqué samedi une source proche de l’enquête. S’il est hors de danger, l’assaillant, qui serait un Egyptien de 29 ans résidant aux Emirats arabes unis, a été grièvement blessé au ventre par un tir des soldats.
Il est intubé et n’est pas en mesure de communiquer. Il ne peut donc pas être interrogé par les enquêteurs, selon cette source.
L’attaque s’est produite vendredi à 08h50 GMT à l’entrée de la très touristique galerie du Carrousel du Louvre donnant accès au musée le plus fréquenté du monde.
Avisant une patrouille de quatre soldats, l’agresseur, armé de deux machettes de 40 cm de long, « s’est précipité sur eux en criant ‘Allah Akbar’ (Dieu est le plus grand en arabe, ndlr) ». Il a très légèrement blessé au cuir chevelu un premier militaire, avant de se jeter sur un second, qui est tombé, selon le procureur de la République de Paris, François Molins.
Le soldat au sol « a tiré une première fois vers la partie basse de l’abdomen, ce qui n’a pas arrêté l’auteur, si bien que le soldat a riposté à nouveau à trois reprises ».
Les motivations de l’assaillant ne sont pas encore connues, mais il s’agit d' »un acte dont le caractère terroriste ne fait guère de doute », selon le président François Hollande.

Partager l'article

04 février 2017 - 12h55