Agression musée du Louvre – France: l'agresseur de militaires ne transportait pas d'explosifs dans ses sacs

L’agresseur de militaires, vendredi matin dans le quartier du Louvre à Paris, ne transportait pas d’explosifs dans ses sacs, a affirmé la police. Le Premier ministre français Bernard Cazeneuve a parlé d' »attaque à caractère visiblement terroriste ». L’agresseur, grièvement blessé, est en vie et reçoit des soins médicaux, a encore précisé le ministère français de l’Intérieur.
Le ministère français de l’Intérieur, qui confirme qu’il n’y avait qu’un seul assaillant, a affirmé également que le soldat avait tiré en état de légitime défense, après avoir été menacé.
Selon le préfet de police, l’assaillant, armé d’au moins une machette, « s’est précipité sur les policiers et les militaires » au Carrousel du Louvre, près du musée, a proféré des menaces et crié « Allah Akbar ». Le militaire a tiré cinq balles et atteint au ventre l’assaillant.
Les stations de métro situées à proximité du musée ont été fermées.
Deux cents cinquante personnes se trouvent en sécurité, confinées à l’intérieur du Louvre, selon le préfet de police.

Partager l'article

03 février 2017 - 11h35