facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Afrique du Sud: Malema n'exclut pas d'utiliser la violence pour renverser le gouvernement

Le chef du parti d’opposition sud-africain des Combattants pour la Liberté Economique (EFF), Julius Malema, a affirmé dans une interview à Al-Jazeera, diffusée dimanche soir, qu’il allait « bientôt perdre patience » et qu’il n’excluait pas d’avoir recours à la violence pour renverser le gouvernement. « Nous n’avons pas peur de l’armée, nous n’avons pas peur de nous battre. Nous allons combattre », explique Julius Malema dans l’interview.
Relancé par le journaliste qui lui demande clairement si cela signifie qu’il est prêt à prendre les armes, M. Malema répond sans ambiguïté: « oui littéralement, je le pense littéralement ».
« Nous allons perdre patience très bientôt et nous allons faire partir ce gouvernement à la pointe du fusil », a-t-il poursuivi.
Depuis plusieurs mois, les EFF réclament le départ du président sud-africain Jacob Zuma qu’ils accusent d’avoir corrompu le pays.
Fin mars, le chef de l’Etat a été reconnu coupable par la justice d’avoir violé la Constitution en refusant de rembourser une partie des 20 millions d’euros d’argent public utilisés pour rénover sa résidence privée.
Régulièrement, les députés du parti de Malema perturbent les séances parlementaires en interpellant la présidente de l’Assemblée sur des points de règlement ou en scandant des slogans anti-Zuma.
« Nous sommes une organisation pacifique (…) mais le gouvernement répond avec tant de violence. Ils nous frappent au Parlement, ils envoient les soldats quand les gens protestent », a déploré Julius Malema, dans l’interview accordée à Al-Jazeera.
Le leader des EFF, 35 ans, qui se fait appeler « Commandant en chef » par ses supporters, a été exclu de l’ANC, le parti au pouvoir, en 2012 quand il dirigeait alors la ligue des jeunes du parti. Il a fondé un an plus tard les EFF, parti de gauche radicale, qui ont fait leur entrée au Parlement lors des dernières élections législatives de mai 2014, où ils ont obtenu 6,35% des voix et 25 députés, devenant la troisième formation politique du pays.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

19 août 2017 Un juge américain refuse de clore les poursuites contre Polanski pour agression sexuelle

Un juge de Los Angeles a refusé, dans une décision publiée vendredi, de clore les poursuites pour agression sexuelle sur mineure contre le réalisateur franco-polonais Roman Polanski, comme le demandaient l’accusé et sa victime. « L’accusé dans cette affaire e lire plus

Belga

19 août 2017 Une tornade endommage le toit de trois maisons dans le Limbourg

Une tornade a fait de graves dégâts matériels à Gingelom dans la province du Limbourg vendredi. Les toits de trois habitations ont été endommagés et quatre véhicules ont été très abîmés également. Ces ven lire plus

Belga

19 août 2017 Bannon veut continuer à se battre "pour Trump" et retrouve aussitôt le site Breitbart News

Steve Bannon, l’ancien conseiller de Donald Trump qui a quitté la Maison Blanche vendredi, a affirmé qu’il continuerait à se battre pour le président américain. Il a aussitôt retrouvé des fonctions de direction au sein de Breitbart News, site d’informa lire plus

Belga

19 août 2017 Fitch relève la note de la Grèce et s'attend à un allègement de la dette en 2018

L’agence de notation Fitch a relevé vendredi la note de la Grèce de « CCC » à « B-« , tout en indiquant s’attendre à des mesures d’allègement de la dette grecque par ses partenaires européens en 2018. La perspective attribuée à la note est positive lire plus

Belga

19 août 2017 Oeufs contaminés au fipronil – Le gouvernement néerlandais ne veut plus formuler de reproches à l'égard de la Belgique

Le gouvernement néerlandais ne veut plus formuler de reproches à l’égard des services belges dans le scandale des oeufs contaminés à l’insecticide fipronil. Le secrétaire d’Etat aux Affaires économiques Martijn van Dam ne veut plus insister sur l’assu lire plus

Belga

19 août 2017 Washington lance une enquête contre la Chine au sujet de la propriété intellectuelle

L’administration américaine a formellement lancé vendredi une enquête contre la Chine sur des violations supposées des droits de propriété intellectuelle, ont annoncé les services du représentant pour le commerce américain (USTR) Robert L lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/