facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Afghanistan: Obama annonce le maintien de 8.400 soldats jusqu'en 2017

Le président des Etats-Unis Barack Obama a annoncé mercredi le maintien de 8.400 soldats en Afghanistan jusqu’à la fin de son mandat, début 2017, soulignant que la situation sur le terrain restait « précaire » dans ce pays ravagé par la guerre. « Les talibans restent une menace (…) Les forces de sécurité afghanes ne sont pas encore aussi fortes qu’elles devraient l’être », a souligné M. Obama lors d’une déclaration depuis la Maison Blanche en présence du chef du Pentagone, Ashton Carter et du chef d’état-major inter-armées, le général Joe Dunford.

La Maison Blanche s’était jusqu’ici engagée sur le maintien en 2017 de 5.500 soldats sur un petit nombre de bases, parmi lesquelles Bagram (près de Kaboul), Jalalabad (est) et Kandahar (sud).

« La décision que je prends aujourd’hui permettra à mon successeur de s’appuyer sur des fondations solides pour continuer à enregistrer des progrès en Afghanistan et d’avoir la flexibilité nécessaire pour répondre à l’évolution de la menace terroriste », a poursuivi M. Obama, élu en 2008 sur la promesse de mettre fin aux deux guerres d’Irak et d’Afghanistan.

« Je ne laisserai pas l’Afghanistan être utilisé comme un repaire pour terroristes », a-t-il martelé, reprenant une formule qu’il a utilisé par la passé à de nombreuses reprises.

Si la vaste intervention militaire déclenchée après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis s’est officiellement achevée fin 2014, M. Obama a été contraint d’ajuster à plusieurs reprises le calendrier de retrait des troupes.

Les premières discussions directes entre le gouvernement de Kaboul et les talibans avaient eu lieu en juillet 2015, mais la deuxième session a été reportée sine die après l’annonce de la mort du fondateur du mouvement taliban, le mollah Omar.

Les insurgés font du retrait des quelques 13.000 militaires étrangers toujours déployés en Afghanistan une condition préalable à la reprise de ces négociations.

Plus de 2.300 soldats américains ont perdu la vie dans l’intervention en Afghanistan.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

21 janvier 2017 Open d'Australie – David Goffin se qualifie pour les huitièmes de finale en disposant d'Ivo Karlovic

Le numéro 1 belge David Goffin (ATP 11) n’a pas tremblé samedi face à Ivo Karlovic (ATP 21) au troisième tour de l’Open d’Australie, première levée du Grand Chelem. Le natif de Rocourt s’est imposé en trois sets (6-3, 6-2, 6-4) en 1h27 face au g lire plus

Belga

21 janvier 2017 Gambie: Yahya Jammeh déclare à la télévision d'Etat qu'il va quitter le pouvoir

Le président gambien sortant Yahya Jammeh a annoncé dans la nuit de vendredi à samedi sur la télévision d’Etat qu’il s’apprêtait à quitter le pouvoir. La fin de la crise secouant ce petit Etat d’Afrique occidentale semble s’amorcer après la m lire plus

Belga

21 janvier 2017 Le Parlement turc approuve le renforcement des pouvoirs d'Erdogan

Le projet de révision constitutionnelle visant à renforcer les pouvoirs du président Recep Tayyip Erdogan a été adopté par le Parlement turc en seconde lecture tôt samedi, ouvrant la voie à un référendum au printemps. Le texte a ob lire plus

Belga

21 janvier 2017 Investiture de Donald Trump – Le nouveau président signe un décret contre la loi sur la l'assurance santé "Obamacare"

Le nouveau président des Etats-Unis Donald Trump a signé vendredi, dès son entrée à la Maison Blanche, un décret contre la loi sur l’assurance santé « Obamacare », qu’il avait promis d’abroger durant sa campagne, a annoncé son porte-parole sur Tw lire plus

Belga

21 janvier 2017 "Le lundi au soleil", "2 minutes 35 de bonheur"…: décès du parolier Frank Thomas

Le parolier Frank Thomas, auteur de nombreuses chansons pour Claude François, Sylvie Vartan, Michel Polnareff, Gilbert Bécaud, Joe Dassin ou Gérard Berliner, est décédé vendredi d’un arrêt cardiaque à l’âge de 80 ans, à son domicile lire plus

Belga

21 janvier 2017 La justice américaine demande à Séoul d'arrêter un frère de Ban ki-Moon

La justice américaine a demandé aux autorités sud-coréennes d’arrêter un frère de Ban Ki-moon, inculpé par un tribunal new-yorkais pour des faits de corruption début janvier, a indiqué vendredi un porte-parole du procureur de New York. Lo lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/