Afghanistan: l'Otan va prolonger sa présence militaire en 2017 à un niveau identique

Les chefs d’Etat et de gouvernement des 28 pays de l’Otan ainsi que les dirigeants des pays partenaires engagés à leurs côtés en Afghanistan devaient décider samedi à Varsovie de prolonger leur soutien au pays en 2017, sous la forme d’une mission de formation des forces de sécurité afghanes et de leur financement. « Nous sommes engagés à assister les forces afghanes pour assurer la sécurité dans leur pays et pour s’assurer qu’il ne deviendra plus jamais un refuge pour le terrorisme international », a expliqué cette semaine le secrétaire de l’Otan, Jens Stoltenberg, à l’approche du sommet de Varsovie.

L’Alliance devrait ainsi prolonger – au moins – jusque fin 2017 cette mission de formation, de conseil et d’assistance aux forces nationales de sécurité afghanes (ANSF), connue sous le nom de « Resolute Support » qui compte 13.000 hommes environ de 39 nationalités – dont une soixantaine de Belges.

Cette mission a succédé en janvier 2015 à la force internationale d’assistance à la sécurité (Isaf), qui était elle chargée de combattre l’insurrection talibane.

Certains pays avaient songé à réduire leur contribution, mais la poursuite des combats les a contraints à réviser ces projets de réduction d’effectifs.

Le président américain Barack Obama, a annoncé mercredi que les Etats-Unis maintiendraient 8.400 hommes en Afghanistan l’année prochaine, ralentissant lui aussi le rythme du retrait, face à une sécurité qui reste « précaire ».

Le Premier ministre Charles Michel a indiqué lundi que la Belgique était prête à envisager avec ses alliés un maintien de son contingent militaire au-delà de la fin 2016 et la poursuite du financement des ANSF.

Partager l'article

09 juillet 2016 - 11h05