AB InBev apprivoise le bois et le whisky pour sa Leffe

On ne compte plus les variétés de Leffe disponibles sur le marché. Et pourtant AB InBev a encore suivi un créneau, particulièrement prisé dans son secteur aujourd’hui: l’apport du bois dans la bière. Le géant brassicole a présenté jeudi soir au sein de l’abbaye dinantaise, une Leffe produite en périphérie bruxelloise. Cette bière de dégustation (9% vol. alc.) a mûri sur des copeaux de bois macérés dans un whisky écossais. La Leffe Caractère a été conçue à Leeuw-Saint-Pierre (Brabant flamand), en quelque sorte le laboratoire du groupe pour ses innovations. Le projet était de longue haleine. « Nous nous penchons là-dessus depuis quatre ans et Michael Dresel, notre brasseur, s’y est personnellement consacré ces deux dernières années », a expliqué le porte-parole Korneel Warlop. Et AB InBev ne semble toujours pas à court d’idées pour sa Leffe puisque d’autres variantes pourraient encore voir le jour, chuchote-t-on dans les couloirs de l’abbaye.
Le brasseur est parti d’une bière à base de la levure Leffe classique. Il a ensuite fait macérer des copeaux de bois de chêne dans un whisky écossais de trois ans d’âge. Une fois que les copeaux de bois avaient absorbé tous les arômes du whisky, ils ont été séchés et ajoutés à la bière afin de poursuivre la maturation pendant quatre semaines.
Cette technique d’infusion de copeaux est de plus en plus utilisée par les brasseurs belges comme alternative au vieillissement en barrique de chêne. Palm, notamment, l’a déjà expérimentée pour sa Cornet et la maison Caulier fait également brasser une blanche infusée aux copeaux de bois (28 White Oak IPA).

Partager l'article

17 mars 2017 - 10h00