facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

A Minsk, des milliers de personnes rendent hommage au journaliste Cheremet tué à Kiev

Plusieurs milliers de personnes ont assisté samedi à Minsk à l’enterrement du journaliste Pavel Cheremet, tué mercredi à Kiev dans un attentat à la voiture piégée. Venus avec des fleurs et des couronnes funéraires dans un petit cimetière du nord de Minsk, des milliers de Bélarusses accompagnés aussi de Russes et d’Ukrainiens ont rendu un dernier hommage à Pavel Cheremet, qui était connu pour son indépendance et ses critiques à l’égard de tous les pouvoirs, russe, ukrainien et bélarusse.
De nationalité russe, il a été tué à l’âge de 44 ans par une bombe placée sous la voiture qu’il s’apprêtait à conduire dans le centre de Kiev.
Des centaines de personnes, dont le président ukrainien Petro Porochenko, s’étaient rendues vendredi à une cérémonie d’adieu organisée dans la capitale de l’Ukraine.
« Ils ont tué une personne célébrée dans trois pays », a déclaré à l’AFP l’écrivain et opposant bélarusse Vladimir Niékliaïev, accusant le Kremlin d’avoir commandité son meurtre.
Pour la présidente de l’Association des journalistes bélarusses, Janna Litvina, l’assassinat de M. Cheremet est « un attentat contre notre conscience, le vrai journalisme, un attentat contre notre profession ».
Le journaliste avait travaillé pour la télévision nationale bélarusse avant de quitter le pays à cause d’un conflit avec le régime du président Alexandre Loukachenko et de fonder un populaire site d’information, Belarousski Partizan.
Il s’était ensuite installé en Russie où il avait obtenu la nationalité russe et travaillé pour deux chaînes publiques russes, avant de se rapprocher de l’opposition et de démissionner en 2014 en protestation contre la ligne éditoriale de ses employeurs.
Il était alors devenu l’un des amis proches de l’opposant russe Boris Nemtsov, abattu par balles à deux pas du Kremlin en février 2015.
Après avoir déménagé en Ukraine, Pavel Cheremet avait rejoint l’équipe de l’influent média Ukraïnska Pravda, dont il était devenu un des responsables et piliers, et animait une émission matinale sur la Radio Vesti, où il était connu pour ses opinions pro-occidentales. Il ne ménageait ni le président ukrainien Petro Porochenko et l’élite de son nouveau pays d’accueil, ni les opposants au gouvernement ukrainien.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

30 mai 2017 Accord européen pour installer des milliers de hotspots internet gratuits d'ici 2020

Les instances européennes ont dégagé un accord pour installer des milliers de points d’accès gratuit à l’internet sans fil (hotspots) dans les centres-villes de l’Union européenne d’ici 2020, a annoncé la Commission européenne lundi soir. Le no lire plus

Belga

30 mai 2017 Irak: une dizaine de morts dans un attentat à la voiture piégée à Bagdad

Un attentat à la voiture piégée a fait au moins 10 morts lundi soir à Bagdad, la capitale irakienne. La voiture a explosé devant un populaire commerce de glacier, alors que les habitants brisaient le jeûne du ramadan en fin de journée. Selon les m lire plus

Belga

30 mai 2017 Ivo van Hove et Anna Cervinka apportent une touche belge au palmarès des Molières

Le Belge Ivo van Hove a vu la pièce « Les Damnés » décrocher trois Molières lundi soir lors de la plus importante cérémonie de remise de prix du théâtre français. Le Flamand, natif de la province d’Anvers, a mis en scène cette pi lire plus

Belga

30 mai 2017 La Corée du Nord évoque un essai réussi

La Corée du Nord a confirmé mardi qu’elle avait procédé la veille, « avec succès », à un tir de missile balistique, a rapporté l’agence officielle KCNA. Selon la même communication, le projectile n’a parcouru que la moitié de la distance do lire plus

Belga

30 mai 2017 Conflit en Syrie – Quatorze civils tués par un bombardement du groupe EI dans l'est de la Syrie

Quatorze civils ont trouvé la mort lundi soir dans un bombardement du groupe Etat islamique (EI) sur une zone contrôlée par le régime à Deir Ezzor, dans l’est de la Syrie, a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Trois enfants figurent pa lire plus

Belga

30 mai 2017 Rencontre Macron-Poutine: "On partage des désaccords mais au moins, on les a évoqués"

Le président français Emmanuel Macron et son homologue russe Vladimir Poutine se sont montrés directs pour leur premier échange, lundi au château de Versailles, évoquant sans se faire de concession, la Syrie, les droits de l’Homme ou les médias russes. lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/