A la veille de son investiture, Donald Trump promet de rassembler un pays déchiré

A la veille de sa prestation de serment comme président des Etats-Unis, Donald Trump a promis jeudi aux Américains de rassembler une nation politiquement déchirée, lors d’un bref discours à Washington. “Nous allons rassembler notre pays”, a-t-il déclaré à la fin d’un concert de célébration organisé dans la capitale fédérale, devant des milliers de ses partisans.
“Nous allons faire en sorte que l’Amérique soit grande pour tout le monde, partout dans le pays. Cela inclut les centres urbains, cela inclut tout le monde”, a ajouté le successeur de Barack Obama.
Comme lors de ses meetings de campagne, Donald Trump s’est particulièrement adressé à ses partisans, soulignant sa qualité de “messager”.
“Il n’y a jamais eu de tel mouvement”, leur a-t-il dit, relatant son ascension improbable au sommet de la politique américaine.
“Le dernier mois de campagne, nous savions qu’il se passait quelque chose de spécial”, a-t-il raconté. “Les sondages ont commencé à monter, monter, monter, mais ils ne voulaient pas nous croire car ils nous avaient oublié”.
“Eh bien, vous n’êtes plus oubliés”, a plaidé Donald Trump.
“Je vous le promets, les choses vont changer”, a aussi déclaré le magnat, ajoutant qu’il rendrait l’Amérique “plus grande qu’elle ne l’a jamais été”.
“Je vous promets que je travaillerai dur”, a-t-il dit. “Nous allons ramener nos emplois. Nous n’allons plus laisser les autres pays voler nos emplois. Nous allons développer notre grande armée (…) Nous allons renforcer nos frontières. Nous allons faire des choses qui n’ont pas été faites depuis de nombreuses décennies”.
Un concert, auquel participaient Lee Greenwood, Toby Keith et 3 Doors Down a ponctué l’intervention du président élu avant qu’un feu d’artifices ne conclut l’événement.

Partager l'article

20 janvier 2017 - 01h50