A la frontière suisse, la Ferrari n'était qu'une Toyota maquillée

La police italienne a annoncé lundi la saisie d’une fausse Ferrari fabriquée à partir d’une vieille Toyota, en partance pour la Macédoine vraisemblablement pour servir de modèle à d’autres contrefaçons. Le 27 mai, lors d’un contrôle de routine à la frontière suisse, policiers et douaniers ont découvert cet étrange modèle de Ferrari 360 Modena sur la remorque d’un camion de transport de véhicules. Le faux bolide arrivait de Suisse et devait transiter par l’Italie jusqu’en Macédoine.

“On suppose que la voiture était destinée à servir de modèle pour d’autres copies”, a déclaré à l’AFP le lieutenant Fabrizio Dalemmo, de la garde financière.
Examiné sous toutes les coutures, avec l’aide du service technique de la marque au cheval cabré, le véhicule s’est révélé n’être qu’une Toyota MR2, une voiture sportive des années 1990.

La carrosserie, qui n’avait pas encore été repeinte, avait bien les formes de son illustre modèle mais sous le capot, les faussaires avaient laissé le moteur d’une Toyota MR2, bien moins puissant que le célèbre V8 de la Ferrari 360 Modena.

Partager l'article

06 juin 2016 - 18h40