1,3 millions d'entrées pour les films d'initiative belge francophone en Belgique et en France

Les films d’initiative belge francophone ont enregistré plus d’1,3 million d’entrées en 2015, un chiffre en légère baisse par rapport à 2014 (-4%), a fait savoir jeudi Jeanne Brunfaut, directrice du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel (CCA) de la Fédération Wallonie-Bruxelles, à l’occasion de la présentation du bilan 2015 de l’instance. A lui seul, “Le Tout Nouveau Testament” de Jaco Van Dormael représente 84% des entrées, soit 1.100.000 spectateurs. En 2015, 30 films d’initiative belge francophone sont sortis sur le territoire belge, contre 6 en France, pour un total de 1.312.960 spectateurs les deux pays confondus. Le dernier long métrage de Jaco Van Dormael enregistre le plus grand nombre d’entrées, loin devant “Tokyo Fiancée” de Stefan Liberski (80.000), “Je suis mort mais j’ai des amis” des frères Malandrin (40.000) ou encore “Tous les chats sont gris” de Savina Dellicour (17.000).
Ces chiffres démontrent à nouveau la nécessité de la mise en œuvre d’une autre stratégie de promotion du cinéma belge francophone, a estimé, en ouverture de la présentation du bilan, Alda Greoli, vice-présidente du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et ministre de la Culture, dont les propos ont été confortés par Jeanne Brunfaut. “Il faut faire en sorte que la promotion permette à plus de gens de voir ces films”, renchérit Alda Greoli, entrée lundi dans ses nouvelles fonctions.
Dans cette optique, la nouvelle stratégie de promotion, coordonnée par le Centre du Cinéma, se décline selon deux axes, à savoir l’organisation d’événements à destination du grand public et une présence accrue dans les médias.

Partager l'article

22 avril 2016 - 08h05