Theo Francken sur le futur centre d’accueil de réfugiés à Haren : “Cela ferait venir plus de migrants”

Le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA) a réagi à l’annonce de l’échevine bruxelloise Karine Lalieux (PS) de la création d’un centre d’accueil pour les réfugiés à Haren.

Sur le plateau de L’Interview, ce midi sur BX1, l’échevine bruxelloise et députée fédérale Karine Lalieux (PS) a annoncé la création, ce lundi, d’un centre d’accueil pour les réfugiés du Parc Maximilien, à Haren. Cette décision intervient près d’un mois après l’annonce du gouvernement bruxellois de la mise en place d’un même centre, mais ce dossier n’a pas encore été concrétisé et semble au point mort. Et selon Karine Lalieux, le gouvernement fédéral “ne fait pas assez pour aider les migrants en transit”.

> Karine Lalieux dans L’Interview : “La Ville ouvrira lundi un centre d’accueil pour les réfugiés”

Le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Theo Francken a pour sa part réagi sur Twitter : “La création d’un centre d’accueil, d’orientation et d’hébergement pour les migrants en transit à Bruxelles donne un signal totalement mauvais”. Et par la voix de sa porte-parole, il précise à nos confrères de Bruzz : “Nous devons encore regarder précisément le projet de la Ville de Bruxelles, mais l’objectif ne doit absolument pas être d’ouvrir un centre qui ferait venir encore plus de migrants à Bruxelles”.

Selon Theo Francken, la situation autour du Parc Maximilien est “sous contrôle”. Il rejette donc les critiques de Karine Lalieux à l’encontre du gouvernement fédéral : “Nous monitorons la situation tous les jours et essayons, tant que possible d’informer les migrants dans la rue quant à leurs droits et devoirs”.

> Notre dossier complet sur le Parc Maximilien.

Gr.I. – Photo : BX1

Trouvez un emploi avec Stepstone :