Réforme de la loi sur le bail à Bruxelles : Laurette Onkelinx plaide pour un fond de garantie pour les garanties locatives

LauretteLa présidente de la fédération bruxelloise du Parti Socialiste, Laurette Onkelinx a plaidé lundi pour la constitution à Bruxelles d’un fond de garantie pour les garanties locatives, dans le cadre de la réforme en cours de la loi sur le bail dans la capitale, matière désormais régionalisée.

Un projet de réforme « insuffisant »

« Le projet de réforme de la loi sur le bail à Bruxelles est, en l’état actuel des choses, insuffisant dans une ville où 50.000 personnes sont à la recherche d’un logement social et où les prix sont souvent trop chers pour une grande partie des habitants. Les élus socialistes ont déjà obtenu plus de 24 amendements pour mieux protéger le locataire. Mais il en faut encore plus. S’il est difficile, en coalition face à des forces politiques moins progressistes d’instaurer un encadrement des loyers, il faut à tout le moins avancer pour la constitution d’un véritable fond de garantie pour les garanties locatives », a affirmé la présidente de la fédération bruxelloise du PS devant les militants du parti réunis à l’occasion du meeting de la Fête du travail, à Saint-Gilles.

Constituer sa garantie locative à son rythme

Pour Mme Onkelinx, il importe de développer cet outil public, paritaire, financé par tous, et qui offre une possibilité à chacun de constituer sa garantie locative à son rythme, en fonction de ses moyens, et non de son capital ou de celui de sa famille. « Nous sommes las d’un système qui organise la dépendance des gens à leur patrimoine, et qui se détourne de la solidarité qui unit les travailleurs. Comme pour les crédits hypothécaires, les banques s’en détournent, mais de qui se moque-t-on ? Nous devons obtenir que chaque ménage qui cherche un logement puisse bénéficier de la solidarité de tous pour constituer sa garantie locative », a-t-elle ajouté.

(Belga)

Partager l'article

01 mai 2017 - 15h24