Asile : un centre d’accueil pour réfugiés doit ouvrir à la fin du mois à Haren

La Ville de Bruxelles devrait ouvrir à la fin du mois un centre d’accueil et d’orientation pour les migrants. Karine Lalieux (PS), l’échevine bruxelloise de la Culture et du Tourisme, l’a annoncé ce midi sur notre antenne.  La Ville a décidé de “prendre ses responsabilités“, a-t-elle affirmé, alors que le Fédéral, pourtant compétent en la matière “ne fait rien“.

Le centre sera installé dans un bâtiment de Citydev situé à Haren, un bâtiment qui accueillera également des personnes sans-abri dans le cadre du plan hiver. La partie du site affectée à l’hébergement des réfugiés sera gérée en partenariat avec des ONG.

Le sujet sera abordé lundi au conseil communal de la Ville pour une ouverture “la plus rapide possible”.

Le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Theo Francken (NVA) a pour sa part réagi sur Twitter : « La création d’un centre d’accueil, d’orientation et d’hébergement pour les migrants en transit à Bruxelles donne un signal totalement mauvais ». Et par la voix de sa porte-parole, il précise à nos confrères de Bruzz : « Nous devons encore regarder précisément le projet de la Ville de Bruxelles, mais l’objectif ne doit absolument pas être d’ouvrir un centre qui ferait venir encore plus de migrants à Bruxelles ».

La Région confirme

Le gouvernement bruxellois a pour sa part décidé de saisir le comité de concertation réunissant les représentants des gouvernement fédéral et des entités fédérées, pour pousser le gouvernement Michel à préciser ses intentions quant à la gestion de l’afflux de personnes migrantes sur le territoire de la Région-capitale. Le ministre-président a par ailleurs indiqué qu’en attendant qu’une solution pérenne puisse être trouvée, la Région a mis à la disposition de la Ville de Bruxelles un bâtiment à Haren afin d’accueillir les migrants en transit dans la capitale.

  • Reportage de Catarina Letor et Frédéric De Henau

Partager l'article

19 octobre 2017 - 18h30