Uccle : base de lancement des vélos partagés GoBee.Bike

Le 26 octobre, des vélos vert fluo apparaissaient de-ci, delà dans l’espace public bruxellois. Et plus précisément à Uccle, commune  choisie par la société Gobee.Bike, basée à Honk Kong pour, après Lille et Paris quelques jours plus tôt, devenir la tête de pont des vélos partagés en libre-service sur Bruxelles. Une arrivée en catimini, à la veille du congé de Toussaint; mais qui a été accueillie avec satisfaction par les édiles d’une commune assez mal desservie par les transports en commun . La commune avait contacté tous les acteurs de ce service privé, et GoBee.Bike y a répondu favorablement.

Les vélos partagés ont pris une importance phénoménale ces derniers mois à Bruxelles. On connaissait évidemment l’opérateur historique, Villo ! initié par l’entreprise JCDecaux; mais aujourd’hui, ce sont des bicyclettes en « free floating » qui sont proposées par oBike (vélos jaunes) et GoBee.Bike. En attendant les vélos en libre service « Billy » avec assistance électrique. Uccle, justement, les attend avec une certaine  impatience, au vu de la topographie très accidentée de la commune.

D’ailleurs, soulignons que les vélos GoBee.Bike (et les oBike) ne possèdent qu’une seule vitesse ,à l’inverse des Villo ! qui en comportent 7. Pour utiliser les vélos verts, il faut obligatoirement disposer d’un smartphone pour déverrouiller le système via un code QR…et assurer les paiements.

Partager l'article

06 novembre 2017 - 15h11