La banque KBC Brussels se lance dans le leasing de vélos pour les PME

La mobilité douce est (aujourd’hui) devenue porteuse ; et on ne va pas s’en plaindre. Mais il est vrai que l’on s’étonne un peu plus chaque jour de voir apparaître de nouveaux opérateurs, là où on ne les attendait pas forcément. Ainsi, la banque KBC Brussels lance-t-elle ces jours-ci à Bruxelles, son ancrage local, le « Vélolease », le leasing vélo pour les entreprises. La KBC Autolease a testé la formule pendant deux ans en Flandre auprès de très grandes entreprises comme Johnson & Johnson avant que KBC Brussels ne la lance officiellement auprès des indépendants et des PME, les plus nombreuses en Région bruxelloise.

Un peu à l’instar de la voiture de société, la banque propose désormais un leasing vélo sous forme de contrats de 36 ou de 48 mois. Selon le budget (50 à 80 euros par mois, en général),  qui lui est alloué, l’employé peut choisir le vélo qui lui convient le mieux : un vélo à assistance électrique, un vélo pliable avec assistance ou non, un vélo de course, ou même…un VTT. Peu importe. Nous sommes donc en dehors du choix classique du « City Bike » ou Vélo de ville. En fin de contrat, le vélo est restitué, ou racheté à la valeur du marché.

Le vélo est classiquement déductible fiscalement à hauteur de 120 % pour peu qu’il soit utilisé entre le domicile et le travail. Il est pour l’autre part, si  utilisé comme mode de loisir, considéré comme avantage en nature.

La formule comprend un entretien régulier par un réparateur agréé par KBC ;  et l’assistance complète en cas de panne, de pneu crevé, d’accident et de vandalisme 24 h/24 et 7 jours/7.

A la question de savoir si l’offre de  5 à 6000 vélos en partage libre-service dans les rues de Bruxelles (Villo !, oBike, Gobee Bike, Blue-Bike et bientôt Billy à assistance électrique) ne suffit pas amplement pour l’instant ; KBC botte en touche. L’offre serait très différente ; puisque l’employé dispose de son vélo en permanence et ne doit pas disposer d’abonnement ou d’application smartphone pour l’utiliser. Sans compter l’assistance et l’assurance. Un autre produit donc.

Photos : KBC

Affiches de la campagne promotionnelle de Vélolease par la KBC Brussels

Partager l'article

14 novembre 2017 - 15h17