Le Club Bruges poursuivi pour les incidents causés par ses supporters contre Anderlecht

michel_preudhommeLe Parquet de l’Union Belge de football (URBSFA) a décidé de poursuivre le Club Bruges pour les incidents causés par ses supporters le 14 mai contre Anderlecht (1-1) lors du match au sommet de la 8e des dix journées du play-off I de la Jupiler Pro League. Il devra venir se défendre devant la Commission des litiges du football rémunéré mardi prochain le 30 mai.

La rencontre avait été émaillée de nombreux incidents. Des bombes fumigènes avaient même été lancées sur la pelouse en seconde mi-temps, blessant le quatrième officiel Wim Smet. L’arbitre Sébastien Delferière avait alors interrompu la partie et a mentionné les faits dans son rapport, imité par le délégué du match qui en a également fait état.

Youri Tielemans qui s’apprêtait à tirer un corner avait en outre été bombardé de rouleaux de papier, l’entraîneur des mauves René Weiler étant lui touché par un projectile. Des insultes racistes auraient également pourri l’ambiance.

Des engins fumigènes avaient déjà été jetés sur le terrain lors du topper de la 11e journée de la saison régulière, le 23 octobre. Ce qui à l’époque avait valu une amende effective de mille euros au Club Bruges, condamné peu avant à 1500 euros d’amende, dont 1000 avec sursis, pour des feux de bengale à Mouscron lors de la 8e journée.

Le Club Bruges peut s’attendre à une sanction au moins équivalente mardi.

(Belga)bruges_foot verre_terrain_foot

Partager l'article

26 mai 2017 - 14h45